AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 DEVIN TOWNSEND : Terria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
oliver
Chef des Péons
avatar

Masculin
Nombre de messages : 113
Age : 35
Localisation : Melun (77)
Phrase fétiche : On ne vit qu'une fois
Loisirs : Guitare,Her War Blood, web, karate
Date d'inscription : 07/11/2006

MessageSujet: DEVIN TOWNSEND : Terria   Dim 12 Nov - 0:56

TERRIA de DEVIN TOWNSEND (2001)




Devin Townsend : Guitars, Vocals, Ambiance, Samples and Keyboards
Gene Hoglan : Drums
Craig Mc Farland : Fretless bass
Jamie Meyer : Piano, Keyboards

Style : metal townsendien planant


01. Olives (3:21)
Ce 1er titre instrumental, calme et très curieux nous met en garde que Terria sera un album innovant et expérimental. On entend une voix à peine audible, venue de l’espace nous invitant à prendre l’apéritif « sit down….drink martini ». Cela explique probablement le nom de ce 1er titre. Après un interlude assez serein…

02. Mountain (6:32)
une rythmique assez pesante à la batterie fait son apparition en contrepoint avec la voix assez évanescente de Devin sur ce titre assez dualiste dans sa structure. Apres 2 minutes assez soutenues, le pont nous fait totalement changer d’atmosphère nous invitant à l’apaisement mais nous sommes ramenés très rapidement avec les vocalises townsendiennes et des cris de loup, en arrière fond, à une ambiance assez sombre.

03. Earth Day (9:35)
Putain ZE morceau ! ! ! un riff d’intro dévastateur acéré comme une lame de rasoir boosté par une batterie super présente qui donne corps à l’ensemble. On retrouve le Devin qui nous sidère avec sa voix qui monte, qui monte nous gueulant « eat your beets , Recycle ! ! » (allez savoir pourquoi il veut tant que l’on recycle nos betteraves ). Apres une accalmie du chant, la basse vient nous plomber l’ensemble comme si ça ne suffisait pas. La guitare rythmique agit comme un rouleau compresseur accompagné d’harmoniques qui compresse le tout nous rapprochant par moment de l’album Physicit. Devin en remet une couche atteignant une voix proche du black metal et en quelque mesures nous changeons totalement d’ambiance. Le son se « décompresse », les paroles sont moins dures , la batterie devient moins oppressante mais ça repart de plus belle nous ramenant à cette ode pour la betterave après une envolée du chant, épique.

04. Deep Peace (7:34)
un peu de calme…On entend des oiseaux, un rythme de flûte, un riff à la sèche. Nous sommes dans un état de profonde paix intérieure (deep peace). La batterie est lancinante, accompagnée d’une rythmique qui contient beaucoup de delay et de chorus porté par le chant. L’ensemble ensuite laisse place à un solo calme, apaisant mais qui s’accélère nous faisant à nouveau changer d’ambiance , devenant élégiaque et sombre, nous transperçant l’âme de par en par avec la batterie qui nous assomme littéralement non PAS par une double pédale effrénée mais par la pesanteur même de la grosse caisse. Le chant réapparaît ne nous rassurant qu’à moitié.

05. Canada (6:53)
un titre dans la lignée du précédent assez calme mais qui nous submerge après un pont assez doux par des vague rythmiques venues tout droit d’Ocean machine. Mais si l’ensemble dégage une atmosphère très sombre, on sent la volonté de Devin de mettre fin à son désarroi intérieur même si l’oppression persiste qui est traduite par l’accélération de la batterie à la fin.

06. Down and Under (3 :43)
Le titre parle de lui même, que dire de plus ? depuis le début de l’album, ça monte, ça descend, pourquoi est-ce que cela changerait ? ce titre de transition, instrumental sur 2minutes 30 exprime une fois de plus le talent de Devin pour nous faire basculer d’ambiance.

07. The Fluke (7:16)
Une intro plus légère assez rapide qui nous apporte une bonne bouffée d’air frais après toutes ces émotions. La rythmique devient plus présente nous enfonçant à nouveau dans la noirceur mais l’ensemble de ce morceau se caractérise par son caractère aéré. La dernière minute de fluke crée une petite pause sur Terria avec le bruit de la pluie et un clavier assez atmosphérique. On peut reprendre notre souffle…

08. Nobody's Here (6:54)
Un des plus beaux titre de Terria, tout en nuance. Le premier couplet est assez calme, on se croirait au bord de la mer. Les slides de la guitare avec le delay font penser à des mouettes, l’effet est surprenant. Mais le refrain arrive et nous submerge comme sait le faire Devin. Le solo, succédant au 2nd chorus, à la wha-wha est magnifique. « I feel like nobody’s here ! ! ».

09. Tiny Tears (9:12)
le morceau débute par un lead de guitare fortement marqué par du chorus et de la reverb. La chant très doux de Devin se pose suscitant une ambiance très sombre par le fort delay présent sur la voix. L’ensemble est lent jusqu’au solo. Ce dernier est axé sur la wha et le vibrato, il est assez expérimental sans pour autant être dénué d’émotion. Après le chorus final , la rythmique de la batterie présente dès le début s’accélère accompagnée de la guitare passant de la croche a la quadruple…on se croirait sur Physicist.

10. Stagnant (5:25)
L’ensemble de Terria nous fait basculer constamment d’un dualisme (autant musical qu’émotionnel) à un autre. Assez paradoxalement, ce dernier titre se nomme « Stagnant » alors que l’atmosphère qui en ressort est positive. Les percussions ne sont pas agressives et le chant très léger. On ressent le soulagement psychologique de Devin

11. titre bonus (5:29)
Un titre curieux entre guitare acoustique, voix curieuse de Devin et atmosphère glauque sur les 5 dernières minutes par le clavier


titres à écouter en priorité :
-earth day
-nobody’s here
-tiny tears

NOTE : 8.75/10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/oliverwarmblood
 
DEVIN TOWNSEND : Terria
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Devin Townsend
» Devin Townsend - Ki
» 10.12 - Devin Townsend + Fear Factory + Dagoba @ Paris
» Devin Townsend
» DEVIN TOWNSEND @ La Cigalle - Jeudi 5 mars 2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le Dark Refuge :: Entrez dans le Dark Refuge... :: Harmonie musicale :: Chroniques-
Sauter vers: