AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Varg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Varg
Chef des Péons


Masculin
Nombre de messages : 162
Age : 34
Localisation : somewhere in France
Phrase fétiche : ...There's a Lady who's sure all that glitters is gold...
Date d'inscription : 29/09/2006

MessageSujet: Eros necropsique   Mar 3 Oct - 1:22

Le Commencement d'une Fin



Je fais glisser en toi
Mon organe de vie,
Mon organe de mort,
Mon organe d'envies.

Après quelques efforts,
Après trois mille cris,
L'amour devient la mort,
L'amour devient la vie.

Je me contracte et jouis,
Et déverse en ton corps
Tout un torrent de vie,
Tout un torrent de mort.

Ainsi, te voilà mère,
Radieuse et enviée.
Et moi, devenu père,
Me voici meurtrier.

Hélas, ma belle amie,
Toi aussi meurtrière,
Sous un leurre de vie,
Naïve, tu as offert

La mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tridacna.skyblog.com/
Varg
Chef des Péons


Masculin
Nombre de messages : 162
Age : 34
Localisation : somewhere in France
Phrase fétiche : ...There's a Lady who's sure all that glitters is gold...
Date d'inscription : 29/09/2006

MessageSujet: eros necropsique   Mar 3 Oct - 1:28

Reflets d'Univers



L'air souffle sur les voiles de la liberté.
Le navire géant s'envole vers les cieux.
Unis dans la douceur de frissons délicieux,
Nous voguons vers les cimes de l'éternité.

Le feu est le dément sculteur de l'univers.
La passion est un cri - négation de murmure.
La lave jaillissant de nos coeurs entrouverts
Ronge de la pudeur les antiques armures.

L'eau est le cercle où dort toute fragilité.
Elle referme sur nous ses ondes maternelles.
Invitant à cueillir la fleur originelle,
Son chant liquide appelle à la félicité.


La terre est le berceau de la germination.
A ton ventre soudée, des anges la rétine,
Fixée en un point d'orgue de fascination,
Suit de mes doigts aimantés la danse lutine.

L'univers est en nous. Sa force devient nôtre.
Eros est l'entité qui assemble et unit.
Des mondes et des êtres il a tissé nid,
Préparant à la vie dont il s'est fait apôtre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tridacna.skyblog.com/
Varg
Chef des Péons


Masculin
Nombre de messages : 162
Age : 34
Localisation : somewhere in France
Phrase fétiche : ...There's a Lady who's sure all that glitters is gold...
Date d'inscription : 29/09/2006

MessageSujet: eros necropsique   Jeu 5 Oct - 1:02

L'appel de Dionysos


Semblable à la divine charogne de Baudelaire
Dont la vie n'est qu'un souffle de larves gluantes,
La grande cité nourrit en ses entrailles fumantes
Les enfants parasites qui animent sa chair.

Au milieu de la ville le peuple se trémousse,
Enivré par l'appel d'une nature reniée.
Dans les coins dérobés, haletant l'on se trousse :
Les effluves dionysiaques nous poussent à communier.

La candeur virginale s'évanouit en silence
Sous la poussée puissante des vits turgescents.
Le règne est annoncé des tissus tumescents.
Plantés - Ô mâts glorieux ! - dans des puits d'innocence.

La sueur est un nectar que l'on boit aux aisselles
Et le sang un joyau du cycle féminin
Que l'on lape en tremblant au bénitier païen
Dont le fumet sauvage de l'urine ensorcelle.
Mais c'est aux excréments qu'il nous faut rendre honneur :
" Dégustez donc ma mie cet étron merveilleux. "
Et la tendre compagne se noie dans le bonheur :
La transsubstantiation lui a offert son dieu.

La ville est devenue une alcôve gigantesque
Où les chairs détrempées embouchent les phallus,
Ouvrant le carnaval d'un rite cannibalesque
Où le poison vénal rend hommage à Vénus.

Mais au petit matin la grande orgie s'achève
Et la honte s'installe - ce doit être un secret -
Le rose aux joues les femmes, dans un geste discret,
Essuient du bout des doigts les coulures de la sève...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tridacna.skyblog.com/
Varg
Chef des Péons


Masculin
Nombre de messages : 162
Age : 34
Localisation : somewhere in France
Phrase fétiche : ...There's a Lady who's sure all that glitters is gold...
Date d'inscription : 29/09/2006

MessageSujet: eros necropsique   Jeu 5 Oct - 1:04

A l'ami décédé



Le portail de fonte
Se dresse majestueux,
Veillant, tel un archonte,
Sur ce paisible lieu.
Le silence ici pose,
Sur le marbre luisant,
Une porte de sang
Qui est à jamais close.
Errant en mal d'horreur,
Las, je traîne mon corps,
Humain cerné de fleurs,
Vivant, cerné de mort.

Je me meus mon ami
Sur ce drap de gravier,
Dans cet endroit maudit
Où suinte le sacré.
Parmi les sépultures,
Je recherche le havre
Où guérit ta blessure,
Où pourrit ton cadavre.
Je me prosterne en pleurs
Devant un petit tas
De terre et de gravats,
Symbole de douleur.
" Dans le ciel il repose ! "
M 'ont dit les hommes en robes,
Ces malheureux microbes
Qui font œuvre de prose.
Ces hommes veulent me faire croire
Qu'il y a autre chose,
Que tout est beau et rose
Au bout du long couloir.
Je ferme les poings et cogne
La terre de ton abri,
Toi, mon défunt ami,
Sperme devenu charogne.

Pour toi tout est fini
Et pour moi tout commence
En mon âme meurtrie,
Condamnée à l'errance.
Je goûte la souffrance
Que m'inflige à jamais
Mon enfance envolée
Dans l'ombre de l'absence.
Ayant perdu ta main,
Je pousse mon fardeau,
Affrontant le chaos,
Sisyphe du chagrin.

La jeunesse t'offrait
La beauté de l'Eros
Mais tu t'es fait happer
Par le grand Thanatos .
Notre belle amitié
A trouvé une fin,
Aujourd'hui enterrée
Dans ce somptueux jardin.
Les grandes funérailles
Me laissent sans secours,
T'enfermant pour toujours
Derrière ce grand portail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tridacna.skyblog.com/
Varg
Chef des Péons


Masculin
Nombre de messages : 162
Age : 34
Localisation : somewhere in France
Phrase fétiche : ...There's a Lady who's sure all that glitters is gold...
Date d'inscription : 29/09/2006

MessageSujet: erso necropsique   Jeu 5 Oct - 1:06

Le douloureux souffle de l'authenticité



La bulle inorganique
Dans laquelle je transpire,
Livré aux doigts spongieux
Des spectres du dégoût,
Colle à mon corps saignant,
Tel un lourd placenta,
Camisole de chairs
Epaisses et suintantes.

Je ne puis supporter, Aujourd'hui, la présence,
D'autres consciences qui,
Communiquant, me souillent.
Je m'enfuis et m'efface,
Et mon intimité
Engendre l'absolue
Répulsion viscérale.

Dans ma tête la bulle
De mercure s'éparpille.
Je ne peux retenir
Ce " je ", qui se fragmente,
Qui coule par mes yeux,
Mon sexe et mes narines ;
Mais le foyer souffrant,
Toujours nauséeux, vit.


Je crache et je vomis
Au visage de l'Homme,
Et sur mon âme hideuse,
Je m'assieds et défèque.
Hypocrisie malsaine,
Et vulgaire irrespect,
Lourdes illusions creuses
Dont on ne s'affranchit...

J'ai cette répugnance
Pour la chair, le mélange,
Le grand combat intime,
La violence sensuelle ;
Pour la viande qui coule,
Pilonnée, réceptacle,
De ces larmes de sève
Qui giclent d'autres viandes.

Tout m'est insupportable :
L'ouverture des paupières,
La compagnie humaine,
Et la mienne avant tout.
Du monde, je m'isole,
Et m'estompe et m'oublie.
Je veux mourir enfin.
Je hais ce que je suis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tridacna.skyblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Varg   Aujourd'hui à 10:46

Revenir en haut Aller en bas
 
Varg
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Libre] Varg Vikernes
» présentation de Varg Raven
» "Lords Of Chaos" EN FILM !!!!
» Le retour de VARG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le Dark Refuge :: Entrez dans le Dark Refuge... :: Passer le temps... :: Taquiner les muses.. :: Littérature enchantée :: Vos Textes et poèmes-
Sauter vers: