AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Trolls de Troy {Heroic Fantasy}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mister Lindemann
Apôtre Mystérieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2030
Age : 30
Localisation : Le pole nord !
Phrase fétiche : Le sexe est un combat, l'amour c'est la guerre !
Loisirs : Métal, gothisme, VTT, faire le geek,...
Date d'inscription : 05/05/2006

MessageSujet: Trolls de Troy {Heroic Fantasy}   Mar 5 Sep - 12:37



Qu'est-ce qu'un troll ?

Les trolls font partie des créatures les plus redoutées de Troy. En effet, l'un de leur plat favori est l'homme, souvent mangé seul et cru, les trolls peuvent aussi quelquefois l'accommoder comme bon leur semble.
Physiquement, un troll peut être très poilu ou un peu moins, selon qu'il est dessiné par Mourier (Troll de Troy) ou Tarquin (Lanfeust de Troy). Très naïfs, ils peuvent croire qu'un être humain est un troll à la pilosité contrariée. C'est le cas pour Waha. Quelle surprise d'apprendre qu'elle n'est pas un troll ! Il faut dire que nous aussi, nous nous laissions tromper avant de l'apprendre !
Voilà, vous savez maintenant à quoi vous attendre si vous apercevez un troll.
Une dernière chose : Les trolls peuvent être enchantés pour se rendre au service de l'homme. Mais l'enchantement peut se rompre...

La série :

1. Histoires trolles
2. Le scalp du vénérable
3. Comme un vol de pétaures
4. Le feu occulte
5. Les maléfices de la thaumaturge
6. Trolls dans la brume
7. Plume de sage
8. La Rock'n'troll attitude
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mister Lindemann
Apôtre Mystérieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2030
Age : 30
Localisation : Le pole nord !
Phrase fétiche : Le sexe est un combat, l'amour c'est la guerre !
Loisirs : Métal, gothisme, VTT, faire le geek,...
Date d'inscription : 05/05/2006

MessageSujet: Re: Trolls de Troy {Heroic Fantasy}   Mar 5 Sep - 12:38

L'Histoire :

L'histoire

Université des sciences naturalistes d''Eckmül. Cours de zoologie pratique.
« Mes chers disciples, n'ayez pas peur, approchez, approchez ! Venez observer de près ce magnifique spécimen de troll qu'il nous est donné d'étudier dans ses moindres détails. Alors, que vous enseigne le simple exercice de vos sens ?
- On voit rien, c'est plein de poils !
- Oui, mais ça sent fort, pire qu'un pétaure faisandé.
- Pourquoi que les mouches elles ont pas peur, elles ?
- Aïe ! Il m'a mordu le doigt !
- Ca grogne, on dirait qu'il est méchant...
- Aïe ! Il m'a mangé le nez !
- Et si on le rasait pour voir ce qu'il y a en dessous ?
- On pourrait pas lui demander de poser le tronc d'arbre qu'il a dans les mains ?
- Aïe ! Il ma bouffé le pied !
- Si on capture un troll, on est obligé de capturer ses mouches avec ?
- Vous croyez qu'un cerveau peut pousser sous tous ces poils ?
- Aïe ! Il m'a arraché la tête avec les dents !
Très bien, je crois que cette première approche vous a fourni les éléments essentiels à connaître sur les trolls : ce bipède, velu et massif, se caractérise par son air tout à la fois animal et parfaitement dépourvu de toute trace de pensée raisonnée. La présence constante d'un épais nuage de mouches autour de son crâne, associée à son odeur pestilentielle de bête fauve, devrait vous convaincre définitivement que le troll est un être répugnant, de surcroît allergique à l'eau, ce qui n'arrange rien. Outre son caractère capricieux et volontiers vindicatif, le troll constitue un double menace pour l'homme. D'une part, parce qu'il est doté d'une force physique démesurée, et d'autre part... parce qu'il nous aime beaucoup. De préférence crus et bien juteux. Tous ces éléments justifient pleinement que l'on se préoccupe aujourd'hui de son éradication ! Retenez bien, mes chers disciples, qu'un bon troll est un troll mort. Ou, à la rigueur, enchanté. Encore que cette méthode doit être employée avec parcimonie, car elle n'est pas infaillible. Des questions ?
- M'sieur ! M'sieur ! Le troll, là, il est pas enchanté ?
- Certes non ! Il est tout ce qu'il y a de plus naturel.
- Et il est trop bête pour savoir ouvrir une serrure fermée à clef, sans la clef ?
- Bien évidemment, le concept même de serrurerie lui échappe totalement.
- Ah d'accord, c'est pour ça qu'il a préféré tordre les barreaux pour sortir, alors... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mister Lindemann
Apôtre Mystérieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2030
Age : 30
Localisation : Le pole nord !
Phrase fétiche : Le sexe est un combat, l'amour c'est la guerre !
Loisirs : Métal, gothisme, VTT, faire le geek,...
Date d'inscription : 05/05/2006

MessageSujet: Re: Trolls de Troy {Heroic Fantasy}   Mar 5 Sep - 12:39

La critique :

Pour Scotch Arleston, l'humour, c'est comme le cochon : tout y est bon. Rien à jeter et pas de quartier, tous les morceaux trouveront bien preneur... quitte à attirer aussi les charognes pour finir les restes du banquet. Parce qu'il faut avoir un appétit sacrément gargantuesque pour rire à tout ce qu'Arleston concocte. Et que sans être un gastronome épris de raffinement, même le plus gourmand des lecteurs risque, à moment ou à un autre, d'esquisser une moue de dégoût, voire, au mieux, dubitative. Personnellement, je ne me tords pas l'estomac de rire en assistant au dîner du troll Teträm et de sa fille adoptive Waha, se délectant de chair humaine bien fraîche... Pour un troll, je conçois que l'homme constitue un mets de choix, en revanche le spectacle de l'anthropophagie (très explicite, p.10) me laisse plus réticent. Avait-on besoin de pousser aussi loin ? Sans doute pas, mais Arleston se caractérise aussi par sa propension à l'excès. L'abus de bonnes blagues le conduit à devoir aussi se fournir en boutades et calembours plus très frais pour garnir les cases. Si bien que l'on pourrait croire que Trolls de Troy n'existe que pour recueillir tout ce qui a été mis au rebut au cours de la conception de Lanfeust de Troy. De plus, la barre ayant été placée à bonne hauteur avec cette série-mère, dont Trolls de Troy n'est qu'une annexe, Arleston se sent contraint aussi de flirter de plus en plus près avec les limites de la bienséance. Va-t-il oser ? Non, quand même pas... Si, il va oser ! Eh oui, il a osé, outre l'anthropophagie, le détournement de pubs télés, les jeux de mots éculés, les blagues dont même votre carambar ne voudrait pas pour s'enrouler dedans, les dérives pipi-caca, la grosse vanne qui tâche... C'est un véritable déferlement permanent, qui submerge le lecteur, à tel point qu'il n'a même plus le temps de faire le tri. Et qu'il ne peut plus refouler le rire nerveux qui s'empare de lui. Finalement, Arleston parvient à ses fins : faire rire, à tout prix.
Cela dit, soyons juste, il y a parfois de quoi. Mais là où Lanfeust de Troy savait maintenir l'équilibre entre l'intrigue et l'humour, Trolls de Troy se montre moins habile à cet exercice, privilégiant la farce à l'histoire. Plus paillarde, la série n'en est pas pour autant forcément plus drôle.
Au registre des excès flagrants, il faut aussi souligner que sous ses dehors comiques, Trolls de Troy n'est pas une bd destinée aux enfants. Et l'humour n'est pas seul en cause. Le troll est drôle, soit, mais il est aussi féroce. En conséquence, on s'étripe à belles dents, dans d'abondantes giclées de sang bien rouge. La violence n'est pas suggérée, elle est même amplifiée (encore un ressort comique pas forcément indispensable). L'ennui, c'est que l'on n'est pas chez Tex Avery : le dessin se montre trop réaliste et complaisant dans ces moments, si bien que le second degré a parfois du mal à passer.
L'intrigue existe malgré tout, même si elle n'a pas la consistance de celle de Lanfeust de Troy. Elle parvient cependant à s'inscrire avec cohérence dans l'univers de Troy qui, soulignons-le, possède une réelle dimension. Avec ses codes, sa géographie, ses coutumes, ses institutions, un passé et un futur (futur de fantasy s'entend : les choses changent, mais rien n'évolue entre l'époque antérieure de Trolls de Troy et celle de Lanfeust de Troy). Scotch Arleston se permet beaucoup, sauf de torpiller son univers troyen à coups de blagues qui en dissoudraient l'homogénéité. Si l'histoire narrée dans les quatre premiers tomes est très, très classique (une quête à accomplir moyennant trois conditions à réunir), elle tient le cap, même si elle sert avant tout de canevas sur lequel Arleston accroche ses pitreries. Néanmoins, il reste quelques épisodes fameux (le second tome, Le scalp du vénérable, sort du lot), et des innovations surprenantes : la conjonction qui abolit temporairement l'apesanteur donne une séquence visuellement marquante, dont les conséquences sont exploitées à bon escient ; c'est assez bien vu, plutôt drôle, et même... poétique !
Enfin, il y a un domaine où Trolls de Troy parvient à égaler son prédécesseur, en terme d'inventivité : le bestiaire. Troy, c'est une espèce de zoo de fantasy, sans enclos, ni gardien, où l'on ne trouve pas que des monstres hideux, mais aussi quelques paisibles herbivores et animaux domestiques. Graphiquement, ils sont généralement tous très réussis.
Du reste, pour ce qui est du dessin, on peut féliciter Jean-Luc Mourier d'avoir si bien su s'adapter au monde de Troy, tout en lui reprochant de ne pas se démarquer notablement du trait de Didier Tarquin. Un parfait exercice de caméléon, pour rester fidèle aux préceptes graphiques établis par son prédécesseur. Donc, pas de surprise, bonne ou mauvaise, de ce côté-là.
De toute façon, Trolls de Troy ne cherche pas à révolutionner l'univers de Troy, ni même à le renouveler, mais plutôt à en rajouter. Avec un inconvénient majeur, inhérent à ce type de série annexe : aucune chance d'être séduit si l'on n'a pas aimé Lanfeust de Troy, la réciproque n'étant pas forcément acquise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Trolls de Troy {Heroic Fantasy}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Trolls de Troy {Heroic Fantasy}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fantasy, Sf, Horreur, Fantastique et Bit-lit
» Classique ayant pour thème (ou rappelant) l'héroic-fantasy
» [T][P] 07.11.2009 : Bellewaerde Park
» Héroïque Fantaisie
» Pass Disney Fantasy à gagner: 100par jour!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le Dark Refuge :: Entrez dans le Dark Refuge... :: Passer le temps... :: Taquiner les muses.. :: Littérature enchantée :: Bande dessinée-
Sauter vers: