AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Black Bomb A

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mister Lindemann
Apôtre Mystérieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2030
Age : 30
Localisation : Le pole nord !
Phrase fétiche : Le sexe est un combat, l'amour c'est la guerre !
Loisirs : Métal, gothisme, VTT, faire le geek,...
Date d'inscription : 05/05/2006

MessageSujet: Black Bomb A   Mer 30 Aoû - 19:15

Black Bomb A, l'apocalypse sonore du sriracha, 2 guitares, 1 basse, 1 batterie, jusqu'ici rien d'anormal, mais 2 chanteurs et ça, c'est pas très courant (même s'il y a de plus en plus de groupes qui le font). En gros un hurleur aiguë et un hurleur grave, mais le tout reste très hardcore-métal voir punk. Certainement un groupe qui ravit les fans de hardcore comme ceux de métal bien bourrin.
Formé en 1995 le groupe sort ses tripes sur une première prestation en 1999, Straight in the vein (trad: Directement dans la veine) qui porte bien son nom vu la dépendance qu'il crée.
Après pas mal de changements de line up et pas mal de dates avec notamment le sriracha tour et la 2éme édition de celui ci ,BBA sort son 2éme opus Human Bomb en mai 2001, cette fois un vrai album, 11 pistes pour que vos voisins pensent que vous êtes définitivement cinglés. Si vous aimez la violence musicale et voulez écoutez quelque chose d'innovant, BBA est là pour vous servir, et surtout ne les loupez pas en live!

Il m’aura fallut du temps pour avoir un avis sur cet album. La voix de Djag était pour moi trop spéciale pour être remplacée, son départ et l’arrivée de Arno (opérant aussi dans No Flag) m’avait donc rendu septique.

Le premier riff de Speech Of Freedom me fait extrêmement peur, Black Bomb A aurait-il succombé au syndrome Tripod ? Une guitare très néo avec un riff des plus simples commence en effet cet album d’une manière fort peu appétissante, d’ailleurs Double est certainement le plus mauvais morceau de cet album, dommage de l’avoir mis en premier. Les refrains de Poun ne semble pas bien intercalés avec le reste, ils sonnent beaucoup trop néo et jure avec le reste du morceau rentre dedans comme sait si bien le faire BBA. Mes inquiétudes concernant le chant de Arno sont vite écartées, certes ce n’est pas la même mais ce n’est pas ce qu’on lui demandais mais la puissance est là et le flow également ; on reprochera néanmoins un ton un peu lassant sur toute la durée de l’album.
Heureusement le reste de l’album ne sera pas si décevant que l’avait laissé pensé le premier morceau ; on retrouvera sur certains morceaux (No One Knows, Look At The Pain) encore ces refrains trop propres qui gâchent les morceaux pourtant incroyablement puissants. Certains feront remarquer que sur les précédent albums de BBA les morceaux était aussi truffés de partie chantée beaucoup plus calmes et ils ont raisons, c’est ce qui fera le charme de morceaux comme Burn (qui me fait grandement penser à In Extremo sur quelques passages), Legalize Me ou encore Mary, mais sur certains ces passages calmes sonnent vraiment trop décalées, trop propres.
Dans l’ensemble cela reste un très bon album pour tous ceux cherchant un album qui ne lésine pas sur la puissance et qui veulent secouer la tête d’avant en arrière ; néanmoins ce CD de Black Bomb A reste en déca de ce qu’ils avaient fait auparavant et donne dans un hardcore un peu plus classique et avec des refrains un peu trop surfait.

Dommage sans cela cet album était assurément une véritable bombe (et oui il fallait bien la faire) ; dans tous les cas il reste un bon album qui devrait dévoiler toute sa fugue en live.

Après un premier 5 titres qui nous à soufflé revoilà les énervés du Sriracha qui reviennent nous atomiser, toujours produits par Stéphane Burriez qui participe même ici à un des titres. Petite intro de 1:30 et le blast nucléaire nous renverse. BBA commence cash, les 2 hurleurs toujours là pour nous en foutre plein la gueule avec leur hardcore-métal décapant.

Beaucoup plus produit que le précédent effort (par exemple: Make your choice) certainement grâce à des moyens un peu plus importants. Law's Phobia du 1er CD nous avait montré BBA capable de mélanger violence et mélodie et cela se confirme sur plusieurs titres ici (Human Circus et la piste cachée carrément mélodique), mais pas d'inquiétude BBA ne fait pas de la pop. Ceux qui aiment le death, le métal violent ou le hardcore seront ravis grâce à ses 11 pistes très speed.

BBA évolue dans sa musique mais ses textes restent dans le même domaine que Straight in the vein; en gros anti-flic, appelle au chaos et tout plein de bonnes chose pas politiquement correctes du tout, et c'est tant mieux...

La venue d'un nouveau guitariste et un changement de bassiste change le BBA que l'on avait entendu mais ne le dénature pas et le fait évoluer vers des sons plus accessibles tout en restant très hardcore.

Même si le chant reste en anglais BBA montre que même en France on peux jouer dans l'extrême, et jouer bien. Human Bomb est l'album pour ceux en manque de violence sonore et de bon son.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Black Bomb A
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dagoba, Black bomb a
» [Metal] Black Bomb A
» black bomb A+ enemy of the enemy+Aezen
» Kerifern recherche CHANTEUR black/thrash
» [Video] "My Black Mama" taught by Stefan Grossman

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le Dark Refuge :: Entrez dans le Dark Refuge... :: Harmonie musicale :: Metalcore-
Sauter vers: