AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 The art of noise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
6-21-3-11
Elfe Noir


Masculin
Nombre de messages : 1088
Age : 47
Localisation : Là où mon cul se pose
Date d'inscription : 06/05/2006

MessageSujet: The art of noise   Sam 26 Aoû - 20:55

Tout le monde connaît Art of Noise !

Ou plutôt, tout le monde a déjà entendu au moins une fois un morceau de ce groupe anglais dont les télés et radios ont largement repris des extraits dans leurs génériques.

Le groupe commence à exister fin 1983 sous l’impulsion du producteur Trevor Horn, et d’un journaliste Paul Morley, qui s’adjoignent les services de quelques requins surdoués de studio : Jonathan J.Jeczalik tout d’abord. C ‘est un spécialiste du Fairlight, un instrument qui a l’époque révolutionne l’approche musicale. Ancêtre du sampler, le Fairlight (c’est une marque australienne) permet de créer des sons a partir de simples bruitages échantillonnés. A l’aide d’un ordinateur, le son peut alors être manipulé sous toutes ses formes et prendre des tonalités insoupçonnables. Et pour ça, Jeczalik est un expert ! Près de lui, on trouve Anne Dudley. De formation classique, Dudley est énormément sollicitée par les compositeurs anglais pour des arrangements des " parties cordes " sur leurs morceaux.



Gary Langan, le dernier membre du groupe est pour le moins discret. C'est un ingénieur du son dont on connait peu de choses, même s'il co-signe les premiers succès du groupe.

En fait, nos cinq amis ne signeront ensemble qu’un seul album (précédé d’un mini-album " Into the battle " assez difficile a trouver) sous le label de Trevor Horn, ZTT. En 1984, cet album est une révolution : d’un concept avant-gardiste, il préfigure ce que sera la musique anglaise a venir : froide, électronique mais aussi créative et rythmée. Le succès est là : " Moments in Love " devient un standard et " Close to the Edit " endiable les pistes des night-clubs.

Mais le groupe lui se déchire : les délires intello-avant-gardo de Trevor Horn exaspèrent les autres membres du groupe et le prochain album " In Visible Silence " se fera a trois, Jeczalik, Dudley et Langan, sur un nouveau label, China Records. Cet album démontre la maturité du groupe et le tube international " Peter Gunn " (une reprise d’un vieux tube du compositeur Mancini) rassure quand à l’avenir du trio. Cet album marque les premières collaborations artistiques d’Art of Noise, avec le guitariste Duane Eddy pour " Peter Gunn " et le synthétique Max Headroom pour le remix de " Paranoimia ". Le groupe fait alors quelques concerts qu’une video réalisée au Hammersmith Odeon de Londres retranscrit.



En 1988, le troisième album apparaît. " In no sense ? nonsense ! " est encore un coup de maître. Ce sera le dernier... Jeczalik et Dudley (Langan a disparu !) explorent avec brio le mélange des genres. Les instruments classiques se mêlent aux créativités sonores de Jeczalik et la production de l’album est excellente. Le single " Dragnet ", écrit pour le film du même nom, est moins connu mais pourtant plus brillant que " Peter Gunn ".

Le premier " Best of " paraît l’année suivante, en 1989, avec toutefois une nouveauté de taille : le single " Kiss ", écrit par Prince, mais totalement revu et relooké par nos deux complices avec l’aide de la voix chaude du crooner Tom Jones. Le public, qui a enfin un visage a mettre sur le groupe, fait un succès à " Kiss " et découvre du même coup les albums précédents.

Fin 1989, Art of Noise va sortir son dernier album " Below the waste ". Malgré le single " Yebo " , cette fois enregistré avec le chanteur Africain Mahlathini et le groupe The Mahotella Queens, l’accueil est mitigé. Le groupe a du mal à se renouveler et les morceaux manquent de conviction. On reconnait meme par endroit des samples du "Carmina Burana" de Carl Orff !

Le groupe assume mal ce premier échec et préfère se séparer courant 1990... Presque dix ans plus tard, en 1999, un nouvel album sort sur le label ZTT : "The Seduction of Claude Debussy". Un nouveau départ ?

Les années 90 voient sortir un certain nombre de compilations à l’esprit plus marketing qu’artistique, mais qui révèlent quant même de l’influence qu’a pu avoir Art of Noise sur les autres groupes de son époque.

Dragnet : http://www.youtube.com/watch?v=NdE0-XG2JkY
Close to the edit : http://www.youtube.com/watch?v=h-FNg0c1-74
Paranoimia : http://www.youtube.com/watch?v=MXGZehFAx5k
PeterGunn : http://www.youtube.com/watch?v=mHL8KXVHTcc
Moment in love : http://www.youtube.com/watch?v=RIcmIhOesaI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
The art of noise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [INDUS-NOISE] <1979>
» Sonic Youth (indé,Noise rock etc.-USA)
» [Interview] "Making some Noise" - TodayOnline
» Today is The Day (Noise/Experimental Metal - USA)
» vendredi 1er Avril 2011 : Grenoble - le 102 : Tu tapes trop fort (noise) + Schnek (noise, grenoble)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le Dark Refuge :: Entrez dans le Dark Refuge... :: Harmonie musicale :: Punk/Pop Punk et New wave-
Sauter vers: