AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La légende de la ville d'Is

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Boudicca
Carassius auratus auratus


Féminin
Nombre de messages : 14
Age : 27
Localisation : Gironde
Loisirs : Théâtre, entre autres.
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: La légende de la ville d'Is   Sam 26 Mai - 20:00

J'avoue que je ne sais pas trop où placer ce sujet-là car ce n'est ni de la mythologie, ni une religion, ni vraiment une légende urbaine, ...
Bon...
Je vais vous raconter la fameuse légende de la ville d'Is, qui fait tant penser au récit énigmatique de Platon, celui de l'Atlantide...
L'histoire se passe en Bretagne (la Petite Bretagne, donc en France) au début du Moyen-Age. Le christianisme s'est déjà imposé au monde.
Il y avait dans une ville appelée Is, en Cornouaille, une princesse d'une grande beauté mais d'une grande cruauté (elle tuait ses amants après leurs ébats amoureux et les jetait dans l'océan), Dahut. Son père, le roi Gradlon, était soumis aux volontés de sa fille. Elle demanda au roi d'édifier sur une grève recouverte à marée haute une digue puissante. Les clés d'argent étaient sous la protection de Gradlon qui les gardaient sur lui de jour comme de nuit. Grâce à cette construction, la ville s'était enrichie, mais la population en fut corrompue.
Saint Gwénolé se fâcha de cette corruption, mais ne fut pas écouté.
Lorsqu'un jour un chevalier vint, Dahut fut séduite. Pour qu'elle lui prouve son amour, il lui réclama les clefs d'argent. Elle les subtilisa à son père endormi.
Son amant alla ouvrir, en début de tempête, les portes des écluses, et les eaux envahirent la ville d'Is. Gradlon, réveillé par Gwénolé, récupéra sa fille et tenta d'échapper aux eaux. Le saint lui demanda de jeter sa fille à l'eau pour décharger le cheval qui pourrait aller plus vite, et ils furent sauvés. Sa cité fut cependant engloutie, intacte sous la mer, attendant que quelqu'un prononce les paroles qui la feraient resurgir dans toute sa splandeur. Cette légende a été racontée pour la première fois à l'écrit au dix-neuvième siècle, et transmise à l'oral depuis son origine. Il serait donc possible que cette légende ne soit pas exactement du Moyen-Age, mais peut-être encore plus ancienne. Car comment, au Moyen-Age, était-il possible de bâtir une ville protégée par des écluses qui se ferment à l'aide d'une clé ??? Mais il est possible qu'Is ait vraiment existé. On pense également que cette légende est allégorique : Dahut représenterait le paganisme, saint Gwénolé le convertisseur, et le roi, celui qui abandonne le paganisme pour le christianisme. Le conte marquerait donc le passage du paganisme celte au christianisme celtique (car les druides se sont convertis au christianisme, sans pour autant que la religion ne les empêche de diffuser leur savoir et de pratiquer leurs sciences telles que l'herboristerie, la divination, la médecine, ...). Et que Is représenterait la religion celte, engloutie, Dahut étant sa dernière représentante, ... Ils notent également que, comme plus haut, l'implantation du christianisme ne donna pas lieu à des conflits. Il y eut une fusion. La classe des druides se rallia au christianisme et une partie de ses membres, ordonnée à la prêtrise, dournit ses cadres au nouveau culte. Les Bretons débarqués en Armorique amenèrent leur Eglise mêlée de culte chrétien et de culte druidique. Il est précisé que l'Eglise bretonne adhéra à l'Eglise romaine au neuvième siècle.
En tout cas, Dahut m'a déjà convaincue, c'est donc qu'Is pourrait m'apparaître (ohooo quelle prétention !!!). Trêve de vantardises, la parole est à vous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boudicca01.skyblog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La légende de la ville d'Is   Sam 26 Mai - 20:10



La fuite de Gradlon, par Evariste Luminais..
Revenir en haut Aller en bas
 
La légende de la ville d'Is
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Oochigeas, légende Amérindienne
» Festival de musique militaire à Ville la Grand du 11 au 13 juin 2010
» [METZ]: une ville, des symboles, des valeurs...
» [LEGENDE] "La maison d'Amityville"
» De l'imaginaire de la ville.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le Dark Refuge :: Entrez dans le Dark Refuge... :: De l'AuTre CôTé du MiROir... :: Legendes Urbaines-
Sauter vers: